Loi recherche : relire les lois de programmation de 1982 et 2006

No Comments

Le chiffre attendu est sorti en pleine crise du Coronavirus : le budget consacré à la recherche serait augmenté de 5 milliards d’€ à 10 ans, de 25 à 30 milliards d’€. Quels que soient les aléas budgétaires, l’histoire montre des évolutions significatives à l’image des dernières lois de programmation de la recherche en 1982 et 2006. L’enjeu pour 2020 est de savoir si la crise du COVID-19 fera, enfin, de la recherche un enjeu pour la société française dans toutes ses composantes. Et qui ne se limite pas à la santé lorsque l’on mesure les tensions sociales et économiques à venir. Read More

Avant-Après : vive la science !

No Comments

Difficile dans les circonstances actuelles de réfléchir sereinement. Je laisse aux “spécialistes” et futurologues auto-proclamés le soin de prédire, comme Madame Irma, notre avenir. Mais chacun, quel que soit son niveau d’études, sa classe sociale, son lieu d’habitation est conscient que plus rien ne sera comme avant. Des choses devront changer. Pour l’enseignement supérieur et la recherche aussi.
Read More

Piloter par la transparence : option ou impératif ?

No Comments

L’épidémie de coronavirus a aussi pour conséquence de braquer les projecteurs sur l’enjeu de la transparence : les responsables publics doivent l’organiser, sous peine de susciter panique ou imprudence. Apparemment rien à voir mais comme beaucoup de citoyens, j’ai reçu un bulletin municipal dans lequel figuraient en 2ème de couverture les ratios financiers de la commune dans laquelle je vote. Comment appliquer ce besoin de transparence, revendication forte de ce XXIème siècle numérisé, au secteur de l’ESR ? Quels bénéfices ?
Read More

Parcoursup et le bal des hypocrites

No Comments

Le rapport de la Cour des comptes sur Parcoursup et la loi ORE a suscité un déluge de critiques sur l’opacité supposée du système, une fois de plus à propos des universités. Pourtant, une autre lecture est possible : les “oui si” sont de fait un échec. Pourra-t-on continuer longtemps à maintenir un système à 2 vitesses avec des universités accueillant tout le monde, ayant 40% de boursiers, tout en étant le secteur le moins financé ? “Si oui”, c’est clairement le secteur privé qui ramassera la mise de l’hypocrisie générale.
Read More