Parcoursup : la double erreur du MESRI

No Comments

Ayant l’expérience de Ravel, APB et maintenant Parcoursup, je me suis toujours méfié des réactions à chaud ou des micro-trottoirs. Cependant, pour Parcoursup, tube obsédant du printemps et de l’été, on peut déjà tirer quelques enseignements, même s’il faut rester prudent en attendant les chiffres définitifs. Mais le gouvernement a commis une double erreur en étirant la procédure et en clamant partout que tout allait bien, à quelques détails près. Conséquence, il a perdu la bataille de l’opinion publique qui voit bien, par exemple, que les problèmes de logement, déjà compliqués, le sont encore plus. Mais plutôt que de parler de catastrophe, une analogie sportive convient mieux : contre-performance.
Read More

Que nous disent langue de bois et autres poncifs de l’ESR ?

No Comments

Qui n’a pas de tics de langage, ne pratique jamais la langue de bois ou n’utilise que rarement les poncifs de l’enseignement supérieur et la recherche jette la première pierre ! Je profite des (futures) vacances pour remuer un peu le couteau dans la plaie. Sans doute pourrait-on faire la même chose dans tous les secteurs, mais en écrivant ce papier, j’ai quand même l’impression que cela nous dit quelque chose sur l’ESR français. Diantre, un peu de créativité : on a l’impression de lire la réclame des années 50 !  Read More

Quand des universitaires découvrent l’enseignement supérieur privé

1 Comment

Un article de Ouest France, multi repris sur twitter serait la preuve que Parcoursup conduit des jeunes vers les écoles privées, à cause de ses dysfonctionnements. Il faut vraiment qu’une partie des universitaires vive sur une autre planète pour découvrir que le privé récolte la mise depuis des années. Les raisons ? Multiples, mais la principale réside dans l’incapacité dans laquelle a été l’Université de proposer, de façon réactive, une offre suffisamment diversifiée, couplée à une pédagogie différente. Le tournant raté des années 70/80 pèse encore sur les universités. Read More

X et CentraleSupélec…et MIT : les limites de l’entre-soi des 2 fleurons des Grandes écoles

7 Comments

Les aléas de la nomination des successeurs de Jacques Biot à l’X (à nouveau candidat) et de Hervé Biausser à CentraleSupélec doivent faire sourire les universitaires, dont la gouvernance est souvent pointée du doigt. Ces 2 fleurons vivent une crise comme jamais qui va au-delà des personnes concernées. A la démocratie universitaire s’oppose ici le jeu des lobbies, qui ne semble pas être plus efficace ! Pendant ce temps, le MIT publie une étude sur le futur des formations en ingénierie les plus prometteuses : les fleurons français en sont absents. Les élites française se déliteraient-elles ? ? Read More