Les témoignages “téléguidés” d’étudiants à la télévision : le pourquoi du comment

1 Comment

Un reportage jeudi 12 mai au JT de 20h de France 2 m’a interpellé avec le témoignage de 3 étudiants sur les conséquences financières pour eux du blocage de Nanterre. Il était évident que ce n’était pas des étudiants lambda, ce que la France Insoumise n’a pas manqué de dénoncer, s’agissant de militants LR et/ou UNI, ce que le journaliste ne mentionnait pas. Soulignons par souci d’équité que de nombreux reportages mettent en scène des militants de la France Insoumise, sans les nommer non plus, comme la désormais célèbre Leïla qui avait vu sans l’avoir vu un étudiant grièvement blessé à Tolbiac. Ou Victor de Nanterre, militant NPA ☺️. Mais pourquoi les télévisions usent-elles et abusent-elles de ces témoignages non spontanés ? Read More

Mouvement étudiant : quelques leçons de la bataille médiatique

No Comments

Les médias ont largement relayé l’appel d’enseignants-chercheurs de Lille, annonçant le 29 mars qu’ils refusaient de faire “le sale boulot de classement” demandé par la nouvelle procédure Parcoursup, la jugeant “chronophage” et “discriminant”.  Ou encore l’appel des “400” universitaires affirmant refuser la loi ORE parce ce que sélective. Pourquoi les prises de positions inverses d’universitaires sont-elles peu relayées ? Question de timing. Read More

Mouvement étudiant : la faute aux médias ?

3 Comments

Les dirigeants des universités se plaignent souvent de la façon dont sont traités leurs établissements par les médias. Ces derniers jours, j’ai pu mesurer l’exaspération, au plus haut niveau, que suscite la couverture médiatique du mouvement actuel de blocages d’établissements. Les médias jouent-ils leur rôle dans la couverture de ce mouvement étudiant ? Mais les universités ont-elles su occuper … le terrain médiatique ? Car bataille politique et bataille médiatique sont de plus en plus liées.
Read More

Mouvement dans les universités : un outil d’évaluation

1 Comment

Face aux mouvements étudiants (et lycéens), médias et commentateurs ont toujours peur de rater le coche, en gros de n’avoir pas vu venir une explosion sociale. La toile de fond est l’anniversaire de mai 68 ou encore le souvenir du CPE (nombre de journalistes étaient étudiants en 2006). La lecture des médias ou l’écoute de la radio et de la télévision laissent, à de rares exceptions près, un sentiment toujours aussi navrant. Quel que soit leur engagement, en soutien (Mediapart), ou plus prudemment (Libération), fermement contre (Le Figaro), les faits, plus qu’ils ne sont tordus, sont méconnus, tandis que l’analyse relève plutôt de la prophétie… Essayons plutôt de définir un outil d’évaluation pour comprendre l’état du mouvement. Read More