Parcoursup et le bal des hypocrites

1 Comment

Le rapport de la Cour des comptes sur Parcoursup et la loi ORE a suscité un déluge de critiques sur l’opacité supposée du système, une fois de plus à propos des universités. Pourtant, une autre lecture est possible : les “oui si” sont de fait un échec. Pourra-t-on continuer longtemps à maintenir un système à 2 vitesses avec des universités accueillant tout le monde, ayant 40% de boursiers, tout en étant le secteur le moins financé ? “Si oui”, c’est clairement le secteur privé qui ramassera la mise de l’hypocrisie générale.
Read More

LPPR : la vision endogame de la précarité et des postes

1 Comment

Les opposants à la LPPR, quand ils ne dénoncent pas les travers d’une loi pas encore connue, réclament des postes de chercheurs et la “déprécarisation” pour les docteurs notamment. C’est “politiquement correct” mais malheureusement ces bons sentiments et ces indignations font curieusement l’impasse sur 2 situations bien plus choquantes : celle du personnel de soutien et les débouchés dans le secteur non-académique pour les PhD. Cette vision endogame pourrait tuer à petits feux le monde académique français.
Read More

Business schools : après la glasnost imposée, la perestroïka ?

No Comments

Une loi recherche en quête de confiance

No Comments

L’annonce gouvernementale d’une hausse des moyens dans le cadre de la LPPR n’y change rien, la fin des Comue non plus : meccanos institutionnels permanents et dénaturation de l’ANR ont généré au mieux scepticisme, au pire découragement et souvent défiance. Face à des communautés académiques plus résignées que contestatrices, la confiance n’est pour l’instant pas au rendez-vous. D’autant que les attentes sont contradictoires avec des clivages forts issus de la hiérarchie des financements. La recapitalisation de l’ANR suffira-t-elle à recoller les morceaux ? Read More