Chronique du millefeuille : les SATT et les alliances de recherche

3 Comments

Entre les messages peu enthousiastes de F. Vidal et A. Petit lors de la convention des SATT, le silence des dirigeants du MESRI et des organismes sur les alliances de recherche, ou encore la volonté de clarifier la question des multitutelles (UMR, propriété intellectuelle), le millefeuille entre-t-il dans une nouvelle période ? Depuis 30 ans, les pouvoirs publics n’ont toujours pas tranché et ont passé leur temps à inventer des dispositifs pour contourner les universités. Cela est-il encore tenable ? Read More

Droits d’inscription : et si on s’intéressait (enfin) au montant des bourses ?

No Comments

L’annonce de frais d’inscription élevés pour les étudiants étrangers non-communautaires fait craindre à certains l’extension de cette mesure pour les étudiants français. Bizarrement, personne, et ce depuis des années, ne s’intéresse au montant des bourses, notamment des 12,5% qui représentent les étudiants les plus défavorisés. Essayons de corriger cette erreur… J’ai retrouvé et comparé l’évolution des droits d’inscription depuis 1960 mais surtout des bourses…depuis 1936 ! L’occasion de méditer sur ce qu’ont fait Sciences Po et Dauphine.
Read More

Étudiants d’université : des “hérétiques” en puissance ?

No Comments

Il est à la mode de se plaindre du “désordre” récurrent de l’université française (les grèves, les blocages, les débats permanents), de la diversité de ses étudiants (mauvais puisque non sélectionnés) et du manque d’encadrement pédagogique (sous entendu comparé aux prépas, écoles etc.). Puisque la mode est à la pensée disruptive, osons une affirmation : et si ces “faiblesses” étaient en réalité des atouts ? Faisons-nous l’avocat des “hérétiques” universitaires, pour paraphraser Marc Bloch.
Read More

Étudiants étrangers : des impasses qui pourraient…coûter cher !

No Comments

Les annonces du Premier ministre sur la stratégie pour rendre la France de l’ESR plus attractive mettent en avant la hausse des frais d’inscription pour les étrangers non-communautaires. Si cette hausse était réclamée depuis longtemps par les responsables d’établissements, elle pourrait se révéler à double tranchant. La qualité de service sera-t-elle au rendez-vous ? Et le gouvernement ne commet-il pas une erreur en fixant à 3770 € le coût de l’inscription en doctorat ? Les leviers de l’attractivité de l’ESR sont-ils vraiment là où le gouvernement les place ? Read More