Les élections présidentielles arrivent : parlons chiffres !

2 Comments

A l’occasion de la publication de l’édition 2021 des données de l’ESR, il est utile de se pencher sur l’usage des chiffres, tant du point de vue des gouvernants que de leurs opposants. Depuis la création de ce blog, je me suis fixé une règle : essayer de séparer faits et commentaires (les miens !). On le sait, ce n’est ni la tradition et/ou la culture dominantes en ce moment… L’analyse des chiffres de l’ESR est de ce point de vue un parcours du combattant, entre ignorance, aveuglement et instrumentalisation. Read More

Faisons confiance aux étudiant(e)s !

No Comments

On l’a oublié, mais que n’a-t-on pas entendu depuis des mois à propos des étudiants : indisciplinés, irresponsables, démotivés, tricheurs, pas au niveau et, autre face de la même pièce fantasmatique et négative, miséreux, dépressifs etc. Ce florilège donne à voir une vision bien frileuse (et triste) de la jeunesse. L’enthousiasme de la rentrée en présentiel est l’occasion de revenir sur le clivage quasi culturel entre les tenants de la défiance vis-à-vis des étudiants et les tenants de la confiance. Un vieux problème éducatif dans un pays qui parle de “faute d’orthographe” quand les autres langues parlent d’ “erreur” orthographique… Tout un symbole.

Read More

Quinquennat Macron et ESR : la pente glissante de la recentralisation

2 Comments

Pour cette rentrée, je reviens sur le bilan du quinquennat d’E. Macron que j’ai réalisé à la demande de l’Institut Montaigne : mes lectrices et lecteurs ne seront pas surpris de sa tonalité. J’y aborde à la fois le sous-financement structurel des universités françaises et la recentralisation de l’ESR autour des organismes et du Ministère. Car le nœud gordien que refuse de trancher le gouvernement, c’est cette confusion des rôles entre universités, organismes de recherche et ANR, et HCERES.  Read More

Universités-Grandes écoles : la polémique de 1957 en annonce d’autres…

2 Comments

Le sénateur Pierre Lafitte, polytechnicien et ingénieur du corps des Mines, ‘inventeur’ de Sophia Antipolis vient de décéder : le hasard fait que je m’apprêtais à relater le vif débat qui l’a opposé en 1957 à une partie de la communauté universitaire de l’époque, avec aux avant-postes les mathématiciens. L’enjeu ? La place respective des Grandes écoles et des universités dans le développement scientifique mais aussi économique et industriel de la France. Qui avait tort ou raison ? La lecture des arguments des uns et des autres à l’époque montre surtout les pesanteurs culturelles et historiques autour de ces questions qui freinent des solutions qui pourraient être consensuelles ! Read More