Universitaires : l’art inimitable de l’auto-dénigrement

1 Comment

Depuis longtemps je m’interroge sur le décalage entre la réalité des transformations des universités et l’incapacité des universitaires eux-mêmes à en percevoir les aspects positifs pour les étudiants. Pourtant, les indicateurs sont incontestables : le ‘drame’ 🤔 c’est qu’ils concernent les étudiants et leurs familles … ce qui n’intéresse pas forcément une partie de la communauté académique, concentrée exclusivement sur ses querelles internes. Ceci explique sans doute cette défiance de l’opinion publique : la haine de soi des universitaires est visible ! L’université a-t-elle besoin qu’on la défende ? Ou a-t-elle besoin pour la défendre que l’on mette en avant ses succès ? Read More

Une ministre aurait pu dire ça…

2 Comments

Après des mois de crise sanitaire, stress et pessimisme semblent la règle pour beaucoup dans l’ESR : tout conduit à ne voir que les choses négatives. C’est même le parti pris de la ministre avec sa polémique stérile sur l’islamo-gauchisme, mais c’est aussi celui d’une grande partie de ses opposants. Tous convergent sur un message implicite ou explicite : rien ne va à l’université. Et pourtant, si l’on s’éloigne du subjectif, de la sentence en 280 signes sur twitter, et que l’on analyse froidement les choses, voici ce qu’une ministre et même ses détracteurs auraient pu dire de positif. Sur Parcoursup, sur les masters, sur le doctorat. Read More

Pourquoi et comment F. Vidal a “mangé son chapeau”

2 Comments

Non il n’y aura ni enquête, ni étude sur l'”islamo-gauchisme” à l’université. De fait, F. Vidal a “mangé son chapeau” dans un naufrage politique et médiatique inédit. Personne ne pouvait imaginer sérieusement que cela aurait été possible, connaissant le fonctionnement des universités. Mais au-delà d’un amateurisme confondant, la face cachée de cette polémique, c’est une fois de plus l’entreprise de dénigrement de l’université, portée par la ministre elle-même, et ce au plus mauvais moment, celui de Parcoursup. Voici mon analyse, d’abord sur la forme, ensuite sur le fond. Read More

Étudiant(e)s : ne parlons pas à leur place !

3 Comments

La situation des étudiants est désormais à la Une de l’actualité et c’est une bonne chose. Mais parce qu’ils/elles ont montré un “civisme” élevé malgré les prédictions “catastrophistes”, le meilleur soutien à leur apporter n’est pas de surenchérir dans le larmoyant, le misérabilisme, la déploration et l’émotion. Les “victimiser” en permanence, c’est pointer leurs fragilités, pas leurs talents, leur énergie. Oui leur situation est globalement difficile, mais très différenciée à l’image d’un milieu très hétérogène. C’est pour cette raison qu’aux micro trottoirs racoleurs, je préfère m’appuyer sur 2 enquêtes :  celles de l’Observatoire de la Vie étudiante avant et pendant le premier confinement. Et je dois dire qu’il y a quelques surprises ! Laissons leur la parole plutôt qu’aux réseaux sociaux. Read More