3 processus bureaucratiques qui en disent long

2 Comments

Comment ne pas être subjugué par le génie bureaucratique français ? La lecture des rapports de la Cour des comptes ou des diverses inspections vaut toujours le détour. On en retient que moins il y a d’argent, plus il y a de dispositifs, par exemple pour la COVID-19. Et quand il y a de l’argent (les PEPR), on construit aussi des usines à gaz. Enfin rien ne vaut le décryptage d’une bonne circulaire à l’ancienne : car s’il y a des lois, des décrets, des arrêtés, cela demeure la clé du fonctionnement d’un système qui marche de plus en plus sur la tête. Celle sur le rôle des recteurs, recteurs délégués et DRARI (ex DRRT) mérite le détour ! Et se lit en creux comme l’aveu d’échec de la mise en place des recteurs délégués… Read More

Les années Mitterrand : pourquoi le plan U2000 a été essentiel

3 Comments

Vous n’y échapperez pas ! Moi aussi, je reviens sur cette date du 10 mai 1981 avec l’élection de F. Mitterrand. Mais vous noterez que nous ne serons pas nombreux à l’évoquer du point de vue de l’enseignement supérieur et de la recherche. Donc j’espère que cela rafraîchira la mémoire de certains, ou que cela apportera un éclairage peut-être différent ! N’étant pas historien, ce billet ne vaut que par ce que je crois devoir retenir de cette période, comme je l’ai fait pour les années Giscard. Plus que la loi Chevènement ou la loi Savary, la création de 8 universités et de 24 IUT dans le plan U2000 marque selon moi un tournant. Qui ne masque cependant pas des échecs majeurs. Read More

Incompétence, improvisation, lâchetés : la politique ESR sur le gril

No Comments

L’historien Christophe Charle pose, dans le livre coordonné par S. Beaud et M. Millet, “L’université pour quoi faire”, une question iconoclaste : l’état des politiques publiques en matière d’enseignement supérieur et de recherche en France est-il un choix de méchants capitalistes, ou bien plutôt un concentré d’incompétences, d’improvisations, voire de lâchetés ? Si cette hypothèse audacieuse évacue un peu vite les raisons profondes du fonctionnement déficient de l’Etat, elle tranche avec la doxa déployée par les autres auteur(e)s dans ce qui était censé être un plaidoyer en faveur de l’université. On s’attendait (enfin) à une vision positive et on a droit à ces sempiternelles déplorations, aux slogans éculés, voire carrément à des tracts politico-syndicaux. Qui passent comme souvent, à côté de l’essentiel. Read More

Pourquoi et comment F. Vidal a “mangé son chapeau”

2 Comments

Non il n’y aura ni enquête, ni étude sur l'”islamo-gauchisme” à l’université. De fait, F. Vidal a “mangé son chapeau” dans un naufrage politique et médiatique inédit. Personne ne pouvait imaginer sérieusement que cela aurait été possible, connaissant le fonctionnement des universités. Mais au-delà d’un amateurisme confondant, la face cachée de cette polémique, c’est une fois de plus l’entreprise de dénigrement de l’université, portée par la ministre elle-même, et ce au plus mauvais moment, celui de Parcoursup. Voici mon analyse, d’abord sur la forme, ensuite sur le fond. Read More