France 2030 : planifier l’innovation ou prioriser l’enseignement supérieur ?

5 Comments
Et un plan de plus autour de l’innovation ! Les pouvoirs publics ont la fâcheuse habitude d’annoncer des plans et des priorités … en permanence. Le seul domaine dans lequel ils ne le font pas, c’est l’enseignement supérieur. Pourtant, l’argent coule à flots semble-t-il. Faut-il cependant interpréter la reconnaissance par E. Macron d’un sous-investissement dans l’ESR et une LPR “début de réparation”, comme l’amorce d’un changement durable ? Ce qui est sûr en tout cas, c’est que la vision française de l’innovation, avec un CIR qui explose, a atteint ses limites.

Read More

Pendant que “Science is back” aux USA, la France fait de l'”innovation dirigée”…

5 Comments

Non je ne l’invente pas. La technocratie française a réussi ce tour de force : au moment où les USA se tournent résolument vers la science, le génie français crée l”‘innovation dirigée” dans le cadre du PIA 4. Et dans le même temps, on lance le conseil national de l’hydrogène, avec 16 membres mais un seul scientifique… La comparaison avec les Etats-Unis est rude, pas seulement au plan des vaccins ou au plan financier. Elle met à nu une sorte de monde parallèle dans lequel vivent à la fois les élites et la technostructure françaises mais aussi, il faut le reconnaître, une partie de la communauté scientifique. Read More

La loi recherche face à l'”archipellisation” du monde académique

3 Comments

La semaine dernière, j’avais pointé 2 écueils concernant la LPPR. La lecture des textes, les premières réactions qu’ils suscitent, soulèvent la question de l'”archipellisation” du monde académique, sur fond de sentiment de déclassement. La relative dislocation des références culturelles communes s’approfondira-t-elle ? Quelles en seront les conséquences face à un projet de loi accusé de remettre en cause le modèle français ? Cette “archipellisation” sera-t-elle son talon d’Achille dans le cadre de la loi recherche ? Read More

Les 2 écueils de la loi recherche

1 Comment

Les montants annoncés pour la future loi recherche ne sont pas négligeables (+ 5Md€ soit 23,7 Md€ réinjectés au total) et de nombreuses mesures sont intéressantes et consensuelles. La programmation sur 10 ans peut légitimement faire sourire mais le fait qu’une partie concerne les rémunérations est cependant en soi une garantie. Ce projet de loi va rencontrer 2 écueils : le premier, à moyen et long terme, c’est le décrochage en cours de l’enseignement supérieur, ignoré alors qu’il touchera de plein fouet la recherche française. Le second, est celui de la grave crise de confiance entre le MESRI et les corps intermédiaires. Read More