Les années Mitterrand : pourquoi le plan U2000 a été essentiel

3 Comments

Vous n’y échapperez pas ! Moi aussi, je reviens sur cette date du 10 mai 1981 avec l’élection de F. Mitterrand. Mais vous noterez que nous ne serons pas nombreux à l’évoquer du point de vue de l’enseignement supérieur et de la recherche. Donc j’espère que cela rafraîchira la mémoire de certains, ou que cela apportera un éclairage peut-être différent ! N’étant pas historien, ce billet ne vaut que par ce que je crois devoir retenir de cette période, comme je l’ai fait pour les années Giscard. Plus que la loi Chevènement ou la loi Savary, la création de 8 universités et de 24 IUT dans le plan U2000 marque selon moi un tournant. Qui ne masque cependant pas des échecs majeurs. Read More

“Littéraires” de tout le pays, unissez-vous !

No Comments

Quoi de plus inutile qu’un (e)”littéraire” ? Le cliché de l’université “usine à chômeurs” vient en grande partie de cette affirmation, issue de l’époque où ces diplômés n’avaient pour seuls débouchés que l’enseignement, et plus généralement la fonction publique. Comme tous les clichés, il a la vie dure, renforcé malheureusement par celles et ceux qui défendent les ‘littéraires’ au nom des “savoirs désintéressés.” Et bien non, ce sont justement des savoirs “intéressés”, intéressés au sens du monde et de ses évolutions, intéressés à la compréhension de l’humain, des signes et des signaux faibles, entre autres.   Read More

Incompétence, improvisation, lâchetés : la politique ESR sur le gril

No Comments

L’historien Christophe Charle pose, dans le livre coordonné par S. Beaud et M. Millet, “L’université pour quoi faire”, une question iconoclaste : l’état des politiques publiques en matière d’enseignement supérieur et de recherche en France est-il un choix de méchants capitalistes, ou bien plutôt un concentré d’incompétences, d’improvisations, voire de lâchetés ? Si cette hypothèse audacieuse évacue un peu vite les raisons profondes du fonctionnement déficient de l’Etat, elle tranche avec la doxa déployée par les autres auteur(e)s dans ce qui était censé être un plaidoyer en faveur de l’université. On s’attendait (enfin) à une vision positive et on a droit à ces sempiternelles déplorations, aux slogans éculés, voire carrément à des tracts politico-syndicaux. Qui passent comme souvent, à côté de l’essentiel. Read More

Reprise d’études supérieures : une tendance forte

No Comments

25% des candidats en 1ère année de l’enseignement supérieur ne sont pas des néo bacheliers ! Qui sont-ils/elles, quels sont leurs choix et peut-on définir des profils-types ? Ces reprises d’études interrogent en tout cas à la fois sur la mesure de la réussite et l’adaptation des dispositifs de formation continue. Retrouvez mon analyse pour XERFI Canal de cette tendance révélée par les chiffres de Parcoursup. Read More