Ministère de l’ESR ou SGPI il va falloir choisir

6 Comments

Pour le moment le PLF 2023 ne marque pas d’infléchissement significatif. Pire, la crise énergétique qui met à nu la faiblesse des marges de manœuvre des universités, va accentuer leur décrochage. La ministre réussira-t-elle à obtenir des arbitrages favorables ? Pèsera-t-elle, comme elle l’a maintes fois évoqué, sur un infléchissement de la politique ESR dans notre pays ? Dans ces conditions la France peut-elle se payer le luxe d’avoir un ministère de l’ordinaire à 28 Md€ et un ministère de l’extraordinaire à 20 Md€, le SGPI ? N’est-il pas temps de tourner la page du SGPI pour l’ESR ?
Read More

Petit voyage dans l’actualité de la rentrée de l’ESR

1 Comment

L’actualité de cette rentrée a l’avantage de mettre en lumière certaines tendances de fond qui méritent que l’on s’y arrête. Ecoles de commerce, immobilier, évaluation par les pairs, nouveau rôle des gestionnaires publics, gestion des labos et interrogations sur les IHU, je passe ces sujets à ma moulinette ! Read More

Éducation nationale : défiance à tous les étages …

1 Comment

C’est fou comment notre pays aime le théâtre de la rentrée scolaire. Sont donc mis en scène les mêmes rôles, reproduits les mêmes postures, les mêmes monologues, les mêmes promesses, les mêmes indignations. Avec une impasse systématique : ce que nous disent vraiment les comparaisons internationales. Des résultats médiocres, liés à une faible autonomie des établissements, à l’absence de confiance et une pédagogie qui met l’accent sur l’erreur. Ce qui vaut pour l’éducation nationale ne vaut-il pas un peu pour l’enseignement supérieur ? Read More

Classement de Shanghai : 4 leçons à méditer

5 Comments

C’est le feuilleton traditionnel de l’ESR : la publication en plein mois d’août du classement de Shanghai avec ses multiples réactions et commentaires. Au-delà du classement lui-même, on peut en tirer trois leçons générales sur le système : méconnaissance, déni, hypocrisie. Mais aussi une quatrième : vu leurs financements et leur organisation, les universités françaises s’en sortent bien. Mais le font-elles savoir pour exiger une remise à niveau ? Ne serait-ce pas l’occasion de mettre, en toute transparence, toutes les cartes sur la table ?
Read More