Mon année 2020

1 Comment

Lorsque l’on chronique l’actualité de l’ESR au fil de l’eau, l’humilité indispensable pour être crédible impose un exercice pas si aisé : se relire et prendre du recul, accepter le fait que l’on se laisse parfois emporter par les modes, ou bien que l’on n’a pas saisi telle ou telle tendance. Bref, porter un regard critique sur son travail, ce que journalistes et médias pourraient utilement faire ! Mais la capacité d’autocritique étant par nature limitée, je crois surtout que c’est vous, fidèle lectrice, fidèle lecteur, de plus en plus nombreux, qui pourront en juger. Voici donc mon année 2020. Et je vous souhaite une année 2021 positive : en moins d’un an, les scientifiques ont réussi à trouver des vaccins, les étudiant (e)s n’ont pas eu les comportements “asociaux” que l’on prédisait : miser sur eux est un investissement d’avenir ! Read More

CNU : ministère et universitaires s’intéresseront-ils un jour … à la science ?

7 Comments

C’est une réalité humaine bien documentée … par la science : le regard du monde académique sur lui-même peine à s’extraire du manque de recul, de l’affect, de l’idéologie, bref tout ce qui crée les conditions d’approches biaisées et de polémiques qui freinent des solutions constructives. Alors que la communauté scientifique rappelle sans cesse la nécessité pour les pouvoirs publics de s’appuyer sur la recherche dans les processus de décision, le MESRI aurait été bien inspiré de le faire à propos du CNU ! Ses opposants aussi.
Read More

Ma vision (un peu décalée) de l’actualité récente

1 Comment

Au sortir de ces vacances de la Toussaint, marquées à la fois par les crimes terroristes et le reconfinement, je reviens sur l’actualité récente dans laquelle j’ai sélectionné quelques thèmes : HCERES, polémiques sur l'”islamo-gauchisme”, les libertés académiques, la différence de traitement CPGE-Universités, ou encore quelques chiffres. Read More

Crédits LPR, plan de relance et ESR : ce n’est pas rien, mais quand ?

1 Comment

Sur les 100 Md€ du plan de relance, le MESRI estime la part de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation à 6,5 Md€, et ce sur 3 ans. On ne peut nier qu’il s’agisse d’un montant important, censé arriver en plus des fonds promis dans le cadre de la LPR. Comme toujours dans l’Etat français, la question reste la conception, la qualité de l’exécution, et son rythme. A force de lire des rapports officiels, notamment de la Cour des comptes, sur son efficience, il y a quelques points de vigilance…. Read More