Les thématiques oubliées de la recherche sur l’ESRI en France

5 Comments

C’est une revendication récurrente dans les communautés scientifiques : se voir reconnaître la possibilité d’éclairer la prise de décision en matière de politiques publiques. Paradoxalement, on ne peut pas dire que cette démarche soit prise en compte dans le propre secteur des chercheurs/euses, à savoir l’ESRI, à l’exception notable du comité éthique et scientifique de Parcoursup. Mais il y aussi des raisons qui tiennent à la nature des recherches qui sont menées avec des impasses surprenantes. Alors que les universités sont passées au crible en permanence, comment est-il possible, par exemple, que les organismes de recherche et leurs évolutions, ou encore l’enseignement supérieur privé, ne génèrent pas de travaux de recherche ?
Read More

Grandes écoles-universités, suite

1 Comment

Ouf, mon dernier billet ne semble pas avoir généré des débats théologiques (et pire, des insultes) comme, au choix, fossoyeur de l’université ou destructeur de l’excellence. C’est donc l’opportunité pour moi de revenir sur quelques questions, inspirées notamment par les commentaires.
Read More

Une ministre aurait pu dire ça…

2 Comments

Après des mois de crise sanitaire, stress et pessimisme semblent la règle pour beaucoup dans l’ESR : tout conduit à ne voir que les choses négatives. C’est même le parti pris de la ministre avec sa polémique stérile sur l’islamo-gauchisme, mais c’est aussi celui d’une grande partie de ses opposants. Tous convergent sur un message implicite ou explicite : rien ne va à l’université. Et pourtant, si l’on s’éloigne du subjectif, de la sentence en 280 signes sur twitter, et que l’on analyse froidement les choses, voici ce qu’une ministre et même ses détracteurs auraient pu dire de positif. Sur Parcoursup, sur les masters, sur le doctorat. Read More

CNU : son immobilisme le condamne-t-il ?

7 Comments

Dès que l’on parle d’enseignement supérieur, le grand jeu est de pointer du doigt les universités : on ne pourrait pas leur faire confiance par la faute de président(e)s, chantres du localisme et du clientélisme. On peut aussi inverser la charge de la preuve : l’immobilisme du CNU n’est-il pas ce qui le menace le plus ? En s’appuyant non pas sur des jugements militants mais sur les travaux de chercheurs, essayons d’aller plus loin et de sortir des débats théologiques. Que pourrait être un recrutement efficace ? En pensant que derrière tout ceci, il y a des candidats, pas des dossiers : ils méritent mieux qu’un débat à la hussarde.
Read More