Loi recherche : un consensus est-il possible ?

1 Comment

Chaque semaine voit la publication, à propos de la loi recherche (LPPR), de son lot de tribunes, pétitions, déclarations pour dénoncer, réclamer etc. L’appel à une candidature collective au Hceres (Cf. la tribune/pétition dans le Monde du 20 janvier), outre qu’il apporte quelques piments et change des sempiternels modes d’action, a à la fois le mérite de reconnaître cette institution centrale et aussi de poser des questions intéressantes. Et si cette tribune pointait des convergences possibles entre positions apparemment irréconciliables ? Read More

Une loi recherche en quête de confiance

No Comments

L’annonce gouvernementale d’une hausse des moyens dans le cadre de la LPPR n’y change rien, la fin des Comue non plus : meccanos institutionnels permanents et dénaturation de l’ANR ont généré au mieux scepticisme, au pire découragement et souvent défiance. Face à des communautés académiques plus résignées que contestatrices, la confiance n’est pour l’instant pas au rendez-vous. D’autant que les attentes sont contradictoires avec des clivages forts issus de la hiérarchie des financements. La recapitalisation de l’ANR suffira-t-elle à recoller les morceaux ? Read More

Loi recherche : 5 milliards d’euros pour quoi faire ?

3 Comments

Les groupes de travail sur la LPPR ont donc rendu leurs propositions, avec un discours du Premier Ministre. L’écho médiatique a été faible, signe à la fois d’une communication défaillante et d’un intérêt limité pour des sujets jugés abscons 1Il faut dire que la lecture des rapports laisse une impression mitigée. Il existe pourtant de bonnes formations rédactionnelles dans les universités ? !. Le chiffrage des besoins est pourtant net et précis : il faut 4,9 Md€ pour porter le PIB consacré à la recherche publique à 1 point. Mais peut-on demander ces milliards sans une transformation profonde du système ? Les signataires des rapports préconisent pour cela de nombreuses mesures. Sont-elles réellement “transformantes” ? Suffiront-elles à convaincre le gouvernement, les parlementaires et l’opinion publique et bien sûr Bercy ? Read More

Références

Références
1 Il faut dire que la lecture des rapports laisse une impression mitigée. Il existe pourtant de bonnes formations rédactionnelles dans les universités ? !