Avant-Après : vive la science !

No Comments

Difficile dans les circonstances actuelles de réfléchir sereinement. Je laisse aux “spécialistes” et futurologues auto-proclamés le soin de prédire, comme Madame Irma, notre avenir. Mais chacun, quel que soit son niveau d’études, sa classe sociale, son lieu d’habitation est conscient que plus rien ne sera comme avant. Des choses devront changer. Pour l’enseignement supérieur et la recherche aussi.
Read More

Recteurs ESRI : la déconcentration plutôt que l’autonomie ?

1 Comment

Alors que les débats et polémiques autour de la LPPR s’exacerbent, une mesure passée relativement inaperçue vise à modifier le fonctionnement du système. Pour la première fois, 7 recteurs “délégués” à l’ESRI vont avoir à traiter de l’enseignement supérieur mais aussi de la recherche et de l’innovation. Doit-on y voir une façon pragmatique de résoudre le dialogue entre l’Etat et ses opérateurs ? Ou au contraire y voir un condensé du refus français de l’autonomie de ses universités ?
Read More

Loi recherche : le syndrome “Jospin” et la revalo de 1988…

1 Comment

Un fantôme hantera-t-il la loi recherche en préparation ? C’est celui de la loi de 1989 sur l’école portée par Lionel Jospin. Mêmes ingrédients (revalorisations salariales), des contreparties souhaitées (“travailler autrement” dans l’éducation nationale pour Lionel Jospin, “assouplir” pour F. Vidal et E. Macron) et au bout du compte une interrogation : la LPPR subira-t-elle le sort de la loi sur l’école ? La façon dont est envisagée la réduction (justifiée) du temps de service des enseignants-chercheurs pourrait bien marquer une régression ! Et les revalorisations salariales prévues pourraient bien avoir le même accueil indifférent que celles de V. Pécresse en 2008… Read More

‘Ouverture sociale’ des Grandes écoles : business as usual

3 Comments

Une conférence de presse de 3 ministres pour au plus quelques centaines d’étudiants ? Oui c’est possible dans notre pays à partir du moment où cela concerne quelques grandes écoles, dont il faudrait “diversifier” les origines sociales. Cela a l’apparence de la diversité, le goût de l’ouverture sociale mais c’est en fait le Canada dry de la démocratisation. Le message gouvernemental est en effet clair : l’élite et l’excellence sont d’abord en dehors de l’université. Une drôle de conception de la fameuse “diversité”. Avec un absent de taille pour ce qui définit une élite : le PhD. Read More