Parcoursup, France 2030, CPJ, Parti Socialiste : l’actualité de l’ESR

2 Comments

Peut-on encore dans ce pays aborder les sujets de l’ESR sans œillères ? Parcoursup nous offre un exemple éclairant de la confusion qui règne avec un combat d’arrière-garde de la gauche. France 2030 incarne une vision du siècle dernier même si E. Borne annonce une évolution. Et la mise en place des Chaires de professeur junior met à nu toutes les faiblesses du système français. Enfin, un texte (officiel ?) du Parti Socialiste concentre à lui-seul la médiocrité des réflexions politiques sur ce secteur. Pourtant, dans tous les pays comparables, l’ESR fait l’objet, sinon, d’un consensus, au moins d’un intérêt marqué et de qualité (Cf. mon billet) au plus haut niveau. Une exception française de plus !
Read More

États-Unis-France : 2 façons de penser la place de la recherche

2 Comments

Quelles sont les priorités de l’administration Biden en matière de souveraineté et de compétition technologique, en particulier pour contrecarrer les plans de la Chine ? Le budget de la défense et des mesures de soutien à l’innovation technologique ? Oui évidemment. Mais avant tout la recherche, toujours la recherche, encore la recherche et la détection des talents, les 2 premiers piliers de la stratégie américaine. Avec des priorités qui devraient faire réfléchir face au capharnaüm technocratique de France 2030.
Read More

Alain Aspect, Annie Ernaux et Bruno Bonnell : quel rapport ?

1 Comment

Ces derniers jours, deux Français ont été distingués. L’un du prix Nobel de physique, l’autre du Nobel de littérature. Un autre, le SGPI Bruno Bonnell, s’est distingué dans une interview à Libération. Que nous disent ces deux récompenses sur notre pays ? Que nous dit le discours de Bruno Bonnell ? Tout simplement que pour les élites médiatiques, politiques et technocratiques, la science est au second plan. Read More

Ministère de l’ESR ou SGPI il va falloir choisir

6 Comments

Pour le moment le PLF 2023 ne marque pas d’infléchissement significatif. Pire, la crise énergétique qui met à nu la faiblesse des marges de manœuvre des universités, va accentuer leur décrochage. La ministre réussira-t-elle à obtenir des arbitrages favorables ? Pèsera-t-elle, comme elle l’a maintes fois évoqué, sur un infléchissement de la politique ESR dans notre pays ? Dans ces conditions la France peut-elle se payer le luxe d’avoir un ministère de l’ordinaire à 28 Md€ et un ministère de l’extraordinaire à 20 Md€, le SGPI ? N’est-il pas temps de tourner la page du SGPI pour l’ESR ?
Read More