Baisse des droits d’inscription mais augmentation de la démagogie

No Comments
Les droits d’inscription à l’université vont donc baisser… en n’activant pas le mécanisme d’indexation. Sans celui-ci, ils avaient déjà baissé en 2018. Mais ce qu’il faut bien qualifier de décision démagogique profitera-il au gouvernement ? Évidemment non ! Face à une mesure politiquement inefficace, symboliquement dangereuse et pratiquement contre-productive, abordons plutôt cette question sous un angle rationnel, celui de l’intérêt des étudiants : la paupérisation de leurs universités est-elle une fatalité dans ce pays ?

Read More

Vite, un effort Madame la Ministre …

No Comments

En période normale, un ou une ministre valorise son secteur et ses acteurs, qu’il met à l’actif de son bilan. Et dans une période de crise, il ou elle s’appuie sur les mêmes pour apporter des réponses, en les valorisant, en les encourageant. Exprimons tout haut ce que si se murmure un peu partout : pourquoi F. Vidal, dans cette crise, a-t-elle aussi peu de mots et d’empathie pour les personnels, Biatts, enseignants, chercheurs ? Read More

COVID-19 : le bon niveau d’action dans l’ESR

1 Comment

Mon dernier billet a fait réagir, en public ou en privé, sur le fait que j’éreinte quelque peu le MESRI. Lecture rapide de mon billet ? Raccourci journalistique intempestif ? Revenons sur ce sujet quasi épidermique dans ce milieu en approfondissant le questionnement. Car si 2 facteurs sont décisifs dans le fonctionnement du système (le financement et son pilotage), les crises ont au moins un avantage, celui de passer avant tout au révélateur le pilotage et l’efficacité de la mise en œuvre. Read More

Chronique optimiste des évolutions de l’ESR

2 Comments

Les crises révèlent toujours des tendances à l’œuvre depuis longtemps, et les accélèrent. Celle que nous connaissons met aux prises 2 réalités de l’ESR : une nationale, top down, avec peu de prise sur le réel, l’autre, bottom-up, ancrée dans les territoires et obligée de trouver des solutions. Dans la suite de mes questionnements, j’ai envie (c’est mon naturel) d’être optimiste : et si c’était l’occasion de mettre à plat les défauts et dysfonctionnements du système français ? Et de s’appuyer sur l’énergie que révèle son incroyable mobilisation. Rêvons un peu. Read More