Las Vegas, Vivatech etc. : l’écume de l’innovation ?

3 Comments

Je reçois ce lundi un communiqué de presse à la gloire de Vivatech avec “une hausse de la fréquentation de 24% sur un an, 125 nationalités représentées, plus de 450 speakers, plus de 13 000 startups présentes”. Loin de moi l’idée de minorer le succès d’un salon consacré à la technologie. Mais dans la suite de mon billet qui s’interrogeait “Peut-on miser sur l’innovation sans miser d’abord sur les universités ?”, ce communiqué est révélateur des contresens que je soulignais. Décryptage…à partir d’une analyse du CES 2019 de Las Vegas. Read More

Peut-on miser sur l’innovation sans miser d’abord sur les universités ?

No Comments

En pleine semaine d’ouverture de Vivatech, le salon qui ambitionne de rivaliser avec Las Vegas, Barcelone ou Berlin sur les technologies du futur, 2 économistes publient dans les Echos une tribune au vitriol sur l’approche française de l’industrie et de l’innovation. Ils dénoncent des illusions, dont j’avais pointé en octobre dernier les fuites en avant : c’est ce qu’ils appellent “une start-up nation à contretemps”. Ils soulèvent une question fondamentale : comment peut-on affirmer miser sur l’innovation sans miser d’abord sur les universités et la recherche ? Read More

Réformes du secondaire : une passion française

No Comments

Les polémiques permanentes sur les réformes éducatives ont trouvé un nouveau terrain avec la loi “école de la confiance” de Jean-Michel Blanquer et évidemment la suppression des séries du bac. Cette dernière serait une apocalypse annoncée, désorientant familles et élèves, aggravant les inégalités entre lycées et élèves. Le chercheur Vincent Troger rappelait récemment les parentés entre ce que proposaient en 1989 P. Bourdieu et F. Gros à L. Jospin et le projet actuel. De son côté, Marc Bloch, ennemi résolu du ‘bachotage,’ soulignait en 1943 la nécessité de “moderniser notre tradition” ! Retour sur quelques aspects de cette passion très française. Read More

Les études universitaires seront-elles considérées comme “nobles” un jour ?

1 Comment

L’annonce par le Président de la République de la suppression de l’ENA et des Grands corps (attendons quand même connaissant leur capacité de résistance…) ouvre pleinement le débat sur les élites. Mais au fond, pourquoi des bacs + 5 sont-ils considérés dans la société française comme supérieurs à des bacs + 8 ? Les analyses de Philippe d’Iribarne en 1989 aident à en saisir les ressorts profonds : l’Université arrivera-t-elle à transformer à son avantage l’opposition entre la “noblesse” (les Grandes écoles) et le “commun” qu’elle représente ? Read More

Université et formation des élites : un beau texte de Marc Bloch à (re)découvrir

3 Comments

Suivre les débats actuels autour de la formation des élites, c’est se replonger dans l’âme de la société française.  En 1943, dans un magnifique texte, écrit peu avant sa mort, et moins connu que “L’étrange défaite”, Marc Bloch livrait un vibrant plaidoyer humaniste, analysant la place de la formation et de l’éducation pour redresser le pays. Et notamment de ses élites qu’il voulait voir former à l’université. Non pas pour des raisons conjoncturelles, mais pour des raisons profondes. Je vous en propose quelques extraits qui semblent prémonitoires… Read More

Petites équipes de recherche : sont-elles plus “disruptives” ?

No Comments

Dans un article de la Harvard Business Review, et aussi dans Nature, 2 professeurs des universités Northwestern et Chicago et leur postdoc développent une hypothèse : en matière d’innovation les petites équipes de recherche sont meilleures que les grosses. Pour cela, ils ont examiné plus de 65 millions d’articles, de brevets et de produits logiciels qui ont été publiés entre 1954 et 2014. Cette conclusion, intuitivement validée par de nombreux acteurs, est surtout intéressante par ce qu’elle dit de la nature des recherches des petites et des grandes équipes. Voici mes notes de lecture.
Read More

Relations CNRS-universités : on revient de loin, mais où va-t-on ?

No Comments

Si Alain Fuchs a grandement fait évoluer et apaisé les relations CNRS-universités, 2 questions majeures demeurent : comment, à l’heure où émergent de véritables universités (pas seulement les “grandes”), faire coexister ces dernières, les organismes, l’ANR et les instruments du PIA ? Comment concilier la volonté d’avoir des universités dans les classements internationaux avec les identités fortes des organismes ? Après la tutelle et maintenant le partenariat, le CNRS ne doit-il pas passer en mode soutien des universités ? Read More

A t-on encore besoin de recteurs/rices au-dessus des universités ?

No Comments

Après la réforme des régions académiques, i.e. l’alignement sur les régions administratives, le gouvernement s’apprête à porter le coup de grâce au monopole des universitaires sur la fonction de recteur/rice. Non pas qu’il n’existait pas déjà des “dérogations” mais le projet de décret en cours signe la fin d’une époque. Retour sur l’évolution des processus de recrutement. Et puis une question : les universités ont -elles vraiment besoin d’une rectrice (osons féminiser !) au-dessus d’elles ? Read More

Le doctorat est-il vraiment indispensable pour diriger un établissement d’ESR ?

6 Comments

Alors que la nomination du futur président de l”école Polytechnique est attendue, le profil du favori, Eric Labaye, dirigeant de McKinsey, suscite des critiques en raison de son profil “non recherche”. Mais au fait : est-il vraiment nécessaire de disposer d’un doctorat pour diriger un établissement d’enseignement supérieur, voire de recherche ? 
Read More

La science dont il faudrait rêver : le plaidoyer d’une académicienne pour l’université

No Comments

Benjamine de l’académie des Sciences, la mathématicienne Laure Saint-Raymond y a prononcé un discours sur la science dont elle rêve. Ses constats interpellent autant les gouvernants que les scientifiques eux-mêmes, en particulier ceux qui sont considérés comme les meilleurs. Surtout elle livre un plaidoyer pour “redonner un peu de prestige à l’université” et s’appuyer sur 2 piliers, diversité et créativité. Sans esquisse de réelles réponses au problème qu’elle soulève, ce qui montre l’impuissance de la communauté scientifique à s’organiser pour penser des évolutions qu’elle juge nécessaires.
Read More