Universités-Grandes écoles : la polémique de 1957 en annonce d’autres…

2 Comments

Le sénateur Pierre Lafitte, polytechnicien et ingénieur du corps des Mines, ‘inventeur’ de Sophia Antipolis vient de décéder : le hasard fait que je m’apprêtais à relater le vif débat qui l’a opposé en 1957 à une partie de la communauté universitaire de l’époque, avec aux avant-postes les mathématiciens. L’enjeu ? La place respective des Grandes écoles et des universités dans le développement scientifique mais aussi économique et industriel de la France. Qui avait tort ou raison ? La lecture des arguments des uns et des autres à l’époque montre surtout les pesanteurs culturelles et historiques autour de ces questions qui freinent des solutions qui pourraient être consensuelles ! Read More

Bac : le niveau qui baisse ? Un vieux débat !

2 Comments

Comme toujours au moment du bac reviennent les plaintes lancinantes sur le niveau qui baisse. Ce qui est avéré, ce sont les types de lacunes que révèlent les enquêtes Pisa et Timms. Car si l’on écoutait les Cassandre, depuis le temps, notre pays, à force de niveau qui baisse, serait peuplé d’analphabètes et ses habitants seraient encore des ‘chasseurs-cueilleurs’... Mais puisque cette nostalgie des neiges d’antan irrigue les débats, je me suis plongé dans les archives du Monde à propos du niveau des étudiants. J’ai procédé à une sélection d’articles sur la fin des années 40 et des années 50 : en ces temps-là, celles et ceux qui passaient le bac et arrivaient à l’université n’avaient rien à voir avec les ‘publics’ actuels. Et pourtant déjà leur niveau “baissait” dangereusement car les taux d’abandon frisaient les 35% !

Read More

Evaluation : ce n’est qu’un début, poursuivons le débat !

2 Comments

L’évaluation est un sujet inépuisable dans l’enseignement supérieur et la recherche. Elle n’est pourtant, comme le HCERES, que le sommet d’un iceberg dont la partie immergée est…de l’ordre de l’infini. C’est pourquoi mon billet sur le temps perdu dans l’ESR ne concernait pas que le HCERES, si ce n’est comme point de départ d’une réflexion sur le temps gaspillé. Quelques uns de mes lecteurs ont cependant réagi, dont le président du HCERES. J’ajoute à leurs contributions celle sur l’audit des bénéfices-coûts de l’évaluation réalisée au Royaume-Uni. Avec 280M€ contre 20M€ en France, cela ridiculise un peu l’approche de la Cour des comptes, incapable de faire une simulation en coûts complets. Un comble ! Read More

ESR français : que de temps perdu…

6 Comments

C’est une banalité d’évoquer le sous-financement des universités. Mais la bureaucratie à la française mine tout autant le fonctionnement d’un système sur lequel le dernier opus de la Cour des comptes sur le HCERES projette, s’il en était besoin, un éclairage cru. Au-delà du HCERES, les coûts de transaction colossaux dans l’ESR débouchent en effet sur la double peine : en plus de la ressource financière, on ampute la principale ressource des acteurs qu’est le temps. Et le temps c’est de l’argent.
Read More